Photo Abilio Diniz
05 Jul 2017

Abilio diniz

Cadres PME

Le retour dans le domaine de la grande distribution au Brésil

Depuis son retrait de GPA, Abilio Diniz (abilio-diniz) dédie son temps à BRF et recherche de nouvelles possibilités d’investissement. En multipliant par deux sa prise d'actions dans le capital du groupe Carrefour France, Peninsula est devenue le quatrième porteur d'actions du géant de la distribution. Abilio Diniz renoue avec le milieu de la distribution brésilienne, à presque 80 ans et avec un associé de premier plan.

En 1995, Abilio Diniz décide l'ouverture du capital du groupe Pão de Açúcar. L'homme d'affaires attaque à ce moment une période d'achats de sociétés qui fera du groupe le leader de la distribution dans le pays. Le plan de sauvetage sévère élaboré par le patron permet de sauver le groupe, qui congédie vingt mille employés, ferme 1/3 de ses supermarchés et cède les activités qu'il possède dans la péninsule lusitanienne. Dans les années 1980, alors que le pays rencontre une phase d'inflation incontrôlée, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National.

Abilio Diniz veut transformer son groupe en n°2 mondial de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil en 2011. Le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement mais aussi le barrage de Jean-Charles Naouri entrainent l'échec du regroupement de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Abilio Diniz cède des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino, tout en promettant de laisser la tête du groupe Pão de Açúcar 7 ans plus tard au directeur de général de Casino. GPA renoue avec son équilibre comptable après la crise et entame les pourparlers de partenariat avec Casino. Il affronte en effet la concurrence de Carrefour au Brésil.

L'enfance d'Abilio Diniz

Abilio Diniz est né en décembre 1936 au Brésil. Abilio Diniz désire poursuivre ses études en économie aux USA. Il a les arts martiaux pour ne plus être un souffre-douleur.

La famille, Le sport et la foisont primordiaux pour Abilio Diniz, un homme de valeurs

Abilio Diniz est catholique pratiquant, il voue un culte à Sainte Rita, la sainte des situations désespérées. Convaincu des bienfaits du sport, le businessman crée des salles de fitness dans les supermarchés GPA et incite son équipe à participer aux courses financées par le groupe. Sportif, le chef d'entreprise démarre chaque jour par un entraînement sportif. Ancien joueur de football, il a par ailleurs exercé la musculation et la capoeira. Prônant le bien-être et la stimulation des collaborateurs dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un mouvement fondé aux États-Unis dont se revendique Abilio Diniz.

Un homme puissant au sein du sous-continent brésilien

Sur le sous-continent brésilien, l'un des personnages les plus charismatiques est Abilio Diniz. Ayant comme objectifs de rendre concurrentielles les entreprises du pays et d’augmenter la performance des services publics, la Chambre de Politique et de Compétitivité et gestion accueille l'entrepreneur au cours de l'année 2011. Abilio Diniz est dorénavant l’un des hommes les plus puissants du Brésil. Parmi les cent hommes possédant le plus d'influence au Brésil, on trouve l'entrepreneur, d’après le magazine du Brésil "Epoca".